L'illusion

 

Je regarde à l'horizon : l’arbre, le ciel, le vent, la pluie ; chorégraphie des éléments qui esquissent l’instant d'une image intemporelle...

Suspendue, elle se fragmente comme l’écorce sous le ponant, se désagrège de particules élémentaires, rongées par la gangue du temps, usurière de la vie.

 

Puis, d'esquisses en illusions, la terre s'assèche de nos maux, corrodant l’amour jusqu'à l’amer pour d'acides oraisons !

 

Iah-hel